ii Mardi 23 octobre : conférence par Marc Dufumier « Quelles agricultures pour nourrir correctement l'humanité? » suivi d'un débat avec le public. - BIO66, Consommer bio en pays Catalan

Évènements

Archives

 

Mardi 23 octobre : conférence par Marc Dufumier « Quelles agricultures pour nourrir correctement l'humanité? » suivi d'un débat avec le public.

Mardi 23 octobre : conférence par Marc Dufumier « Quelles agricultures pour nourrir correctement l'humanité? » suivi d'un débat avec le public.

23/10/2012

Conseil général rond-point Pierre Bretonneau salle Canigo
66000 PERPIGNAN

04 68 35 34 12

civambio.66@wanadoo.fr

http://bio66.com


Organisateurs : Terres Vivantes, Nature & progrès et CIVAM bio 66. Avec le soutien du Conseil Général.


- Lieu salle Canigo (Conseil général), rond-point Pierre Bretonneau à Perpignan
- Horaire : 20 h 00
- Infos pratiques : conférence gratuite, parking à proximité et accès bus.


Marc DUFUMIER :
- Agronome de réputation internationale et spécialiste des questions de développement agricole, professeur émérite en agriculture comparée et développement agricole à l’AgroParistech. Il est également expert auprès de la FAO et de la Banque mondiale et régulièrement sollicité par les gouvernements étrangers confrontés à des crises alimentaires ou agricoles.


A l’occasion de la sortie de son dernier livre « Famine au Sud, Malbouffe au Nord, comment le bio peut-il nous sauver ? » Marc Dufumier est invité à présenter sa vision globale des systèmes alimentaires.


Le livre :
« Famine au Sud, Malbouffe au Nord, comment le bio peut-il nous sauver ? » Marc Dufumier, par l'éditeur Nil.
Extrait de la 4ème de couv : En 2050, les neuf milliards d’êtres humains qui peupleront la planète pourront se nourrir… grâce à l’agriculture biologique. Celui qui l’affirme n’est pas un doux rêveur. C’est Marc Dufumier, un agronome de réputation mondiale qui a observé en France et dans le reste du monde le bon fonctionnement des systèmes agro-écologiques ; et les dysfonctionnements des systèmes « productivistes ». Famines, malbouffe, dégâts environnementaux, désertification des campagnes : tel est le bilan, désastreux, de nos systèmes agricoles exagérément spécialisés, mécanisés, « chimisés ».

Dans l’inconscient collectif, cette agriculture « moderne » reste pourtant la seule capable de nourrir la planète et de rémunérer correctement les paysans. Mais ce livre prouve que cette croyance ne résiste pas à l’épreuve du terrain. L’agriculture «productiviste» est pour les paysans comme pour le consommateur un choix chaque jour plus risqué, tandis que la conversion à l’agro-écologie devient chaque jour plus raisonnable. Qualité des aliments, respect de l’environnement et – contrairement aux idées reçues – garantie voire amélioration des rendements : le bio n’est pas un caprice de bobo. C’est plus que jamais la voie d’avenir. Si Marc Dufumier décide aujourd’hui de s’adresser au grand public c’est parce qu’il y a urgence : la mutation vers le bio prend du temps et les déséquilibres agricoles actuels vont aller en s’accentuant, avec des conséquences directes sur notre quotidien. Nous mangeons mal et abîmons nos campagnes parce que nos systèmes de production sont malsains.

Nous subissons une forte pression migratoire aux frontières de l’Europe parce que le Sud n’arrive plus à fixer ses paysans dans les campagnes. Insécurité alimentaire, insécurité environnementale, insécurité géopolitique : il n’y a plus de temps à perdre pour remettre l’agriculture sur les bons rails.