ii Manger Bio au restaurant scolaire. - BIO66, Consommer bio en pays Catalan

Actualités

Archives

 

Manger Bio au restaurant scolaire.

Manger Bio au restaurant scolaire.

25/09/2007


L’année scolaire 2007-2008 va être l’occasion d’amplifier les actions du Civambio qui s’inscrit dans la démarche du PNNS( Plan National Nutrition et Santé)
Le restaurant du Lycée Agricole Garcia Lorca ouvre le programme de cette année avec un menu bio servi aux 250 élèves le 27 septembre prochain.
En plus des panneaux d’information installés dans l’accueil du restaurant, le CIVAMBIO explicitera la démarche de l’ agriculture biologique dans les classes de BTS.


L’alimentation bio en restauration scolaire devient un support pédagogique privilégié pour une éducation à l’équilibre alimentaire et à la découverte goût des aliments. Elle constitue également une réponse à l’appel de Paris, lancé par le Professeur Belpomme, cancérologue rejoint par des centaines de personnalités du monde scientifique et médical, qui dénonçait la mise en péril de notre santé et celles des générations futures par la pollution chimique et la dégradation de l’environnement.

La démarche « Manger Bio»
Initiée dans le Gard en 1997, reprise désormais par bon nombre d’initiatives similaires en France répond aux objectifs suivants : Proposer des aliments bio certifiés, introduire des produits de saison, cultivés, ou élevés à proximité et participer à des actions éducatives en collaboration avec les enseignants. L’originalité de cette démarche tient au fait que la découverte des produits bio se fait sur la base d’actions éducatives impliquant cuisiniers, gestionnaires, enseignants, et producteurs locaux. Elle permet ainsi : De contribuer à améliorer la qualité des repas avec les produits frais, de saison, ayant du goût, de mettre à profit le temps du repas pour des animations sur le goût, l’environnement, la saisonnalité des produits et de participer à l’acquisition par l’enfant de bonnes habitudes alimentaires et environnementales. Pour les associations de producteurs biologiques ces initiatives permettent : De créer des débouchés de proximité et de participer au développement durable de leur territoire à travers un projet économique et éducatif.

Dans le Département des PO
La première initiative a été entreprise par l’UDSIS en 2001 en réalisant des menus bio, en partenariat avec le CIVAMBIO, dans sa cuisine centrale d’Elne, à l’occasion de la semaine nationale « Printemps Bio ». Malgré la complexité de l’organisation logistique pour l’approvisionnement d’une structure centralisée distribuant plusieurs milliers de repas par jour, l’initiative s’est pérennisée et l’objectif est désormais de la consolider par une programmation de menus et d’actions éducatives d’accompagnement au rythme des saisons ,4 fois par an, avec l’appui du Conseil Général . D’autres actions ponctuelles ont également été menées au cours des 2 dernières années à l’initiative d’établissements (collège Mitterrand de Toulouges, groupe scolaire de Céret), du SIST de Perpignan et de producteurs bio eux-mêmes parents d’élèves avec le SIST de Prades.


Le CIVAMBIO participe activement depuis la rentrée scolaire 2006-2007 à une opération pilote dans 2 lycées du département (Lycée agricole Garcia Lorca de Théza et le lycée hôtelier Léon Blum de Perpignan) avec l’appui de la Région Languedoc-Roussillon. Ce programme qui mobilise 12 lycées de la Région est destiné à structurer et adapter une offre de production régionale aux besoins de la restauration collective. Il s’agit d’organiser une véritable filière capable d’approvisionner durablement et en limitant les surcoûts, les établissements scolaires intéressés, un annuaire des fournisseurs bio du département est en préparation. Au-delà, l’objectif est de aussi de sensibiliser élèves, enseignants et parents au projet éthique de l’agriculture biologique en montrant ses impacts positifs sur la santé publique mais aussi sur l’environnement et la qualité de la ressource en eau. Ces démarches collectives « Manger Bio» se pérenniseront grâce à la volonté politique des élus locaux responsables de la restauration collective, à la capacité d’organisation de l’agriculture biologique locale et bien sûr à la motivation des parents d’élèves et du milieu éducatif.

Patrick MARCOTTE / Directeur CIVAM BIO 66